L'histoire de la poupée Robert

Publié le 25 Janvier 2017

L'histoire de la poupée Robert

La poupée Robert fait sans aucun doute partie des jouets les plus terrifiants au monde, et il a y en beaucoup.

En 1906, Eugène Otto, jeune enfant de 4 ans, reçoit la poupée comme cadeau de la part d'un domestique. Ce dernier, d'origine Bahaméenne et grand adepte du vaudou, aurait, dit-on, voulu se venger du mauvais traitement qu'il recevait de la famille Otto.

Une grande amitié naîtra alors entre le petit garçon et la poupée, qu'il a par ailleurs appelé Robert. Il prendra également l'habitude d'accuser systématiquement la marionnette quand un adulte lui faisait un reproche, en répondant : « ce n'est pas moi, c'est Robert ! ».

Le jeune Eugène s’amusait à discuter avec Robert pendant de longues heures, ce qui commençait à effrayer ses parents qui, entendant une autre voix lui répondre, et pensant dans un premier temps que leur fils modifiait sa voix, se sont mis à sérieusement douter de cette version, étant donné que la voix qui partageait la conversation avec leur enfant était très grave, comme celle d'un adulte.

La maison où vivait la famille Otto, à Key West, en Floride.

La maison où vivait la famille Otto, à Key West, en Floride.

Ont alors commencé des nuits interminables pour la famille Otto. Un soir, Eugène, qui venait de faire un cauchemar comme il en faisait fréquemment, s’est mis à tout dévaster dans sa chambre. Se demandant ce qui se passait, les parents se sont alors immédiatement empressés d'aller voir. C'est alors qu'ils l'ont observé assis sur son lit, sans faire un bruit, et pointant du doigt la poupée, comme pour dire que c'était elle la responsable.

Plus les jours passaient, plus le jouet prenait une place immense dans les préoccupations de la famille, surtout des parents, à qui elle faisait peur. Ces derniers étaient entre autres persuadés de voir des changements d'expressions dans ses yeux, et pensaient aussi qu'elle se déplaçait, sans que leur fils ne l'ait touché.

D'autres personnes extérieures disent également avoir croisé le chemin de la poupée, comme les voisins, qui ont affirmé l'avoir vu regarder par différentes fenêtres, à divers moment de la journée, alors que la famille était absente.

Un autre jour, un plombier venu travailler chez les Otto s’est enfui de la demeure, laissant ses outils derrière lui, en affirmant avoir vu Robert bouger à plusieurs endroits de la pièce, encore une fois sans que personne ne la change de place. Des amis de la famille ainsi que d'autres personnes de passage dans la maison ont également fait part de leur inquiétude envers cette poupée, qui décidément, ne laissait personne indifferent.

Les parents, qui étaient littéralement en train de devenir fous face à tous ces événements étranges, décidèrent de ranger la poupée au grenier, où elle restera plusieurs années. Ce qui aurait également permis au jeune Eugène de passer des nuits correctes, car depuis ce jour, ses cauchemars récurrents ont cessé.

Quelques années plus tard, Eugène, devenu artiste peintre, décida de revenir dans la maison familiale suite au décès de ses parents. À ce moment, il n'a pas oublié Robert, à qui il a construit une chambre très confortable et très spacieuse dans le grenier.

C'est alors que l'histoire qu'il avait vécu étant petit avec ses parents se reproduisit, cette fois-ci avec sa compagne, à qui le comportement d'Eugène faisait de plus en plus peur. En effet, ce dernier passait énormément de temps dans la chambre de la poupée, et lui avait même fait une garde-robe ! Sa femme se mit alors à se poser des questions quant à la santé mentale de son mari, surtout le jour où il lui dit, d'un air très sérieux, que « Robert était fâché et qu'il ne voulait plus rester dans cette pièce ».

Les années passèrent et Eugène, souffrant, devenait de plus en plus violent dans son comportement avec son épouse, et avait même décidé de dormir dans la chambre de Robert. Il était comme possédé par la poupée. Quand il mourut en 1974, sa femme Anna partit rejoindre sa famille à Boston, mit la maison à louer, laissant Robert dans le grenier.

Robert Eugène Otto devant une de ses toiles.

Robert Eugène Otto devant une de ses toiles.

C'est alors que les occupants de la demeure se succédèrent, et tous, sans exception, auront quelque chose à raconter à propos de cette poupée.

Deux hommes, qui y ont emménagé, ont raconté avoir entendu des sons venant de la chambre, des rires, des bruits de pas ou encore de meubles qui se cognaient. Une fois monté au grenier pour voir ce qui s'y passait, ils eurent la surprise de constater que la poupée avait changé de place. Pensant au début qu'il ne s'agissait que de farces qu'ils se faisaient l'un à l'autre, ils se mirent vite à penser que le problème venait réellement de la poupée. Ils prirent dont la décision de l'enfermer dans une boîte en carton, ce qui aurait suffi à faire cesser les nuisances sonores.

Suite au décès du propriétaire, la maison fût vendue à une famille souhaitant en faire une chambre d'hôtes. Très rapidement, la poupée a fait des siennes. Ces derniers ont tout de suite su que Robert était une source de problèmes, surtout lorsque leur fille de 11 ans s’est mise à hurler en pleine nuit, en affirmant que la poupée avait voulu la tuer. Un témoignage qu'elle maintient encore trente ans plus tard.

Un homme extérieur à la famille prit ensuite la poupée sous son aile, mais étant vieille et fragile, il décida de la confier au musée de Key West Martello, en Floride, qui avait entendu parler des croyances autour de ce jouet et qui possédait quelques œuvres d'Eugène Otto.

Depuis, nombreux sont les visiteurs ayant confié que la poupée avait bougé ou changé de regard au cours de leur excursion. Des problèmes de caméras de surveillance et d'appareils photo brisés ont également été signalés dans la pièce où se trouve Robert...

L'histoire de la poupée Robert
L'histoire de la poupée Robert
L'histoire de la poupée Robert
L'histoire de la poupée Robert
L'histoire de la poupée Robert

Rédigé par MédiaMystère

Publié dans #Paranormal

Repost 0