NOUVELLES RÉVÉLATIONS SUR LE NAUFRAGE DU TITANIC

Publié le 3 Janvier 2017

NOUVELLES RÉVÉLATIONS SUR LE NAUFRAGE DU TITANIC

De nouvelles révélations sur le plus célèbre des naufrages viennent d'être faites, par le biais du journaliste Senan Moloney, dans un documentaire diffusé ce 31 décembre sur Channel 4. 
 
Pour rappel, c'est pendant la nuit du 14 au 15 avril 1912 que le Titanic a coulé après avoir heurté un iceberg, au cœur de l'Atlantique Nord.
1 491 passagers sur les 2 500 personnes à bord, ont perdu la vie.
 
Si jusqu'à maintenant, tout le monde pensait avoir élucidé les conditions dramatiques du naufrage, en tenant notamment l'iceberg comme principal responsable, un journaliste du journal britannique The Indépendant met, lui, en cause un possible incendie, qui serait survenu quelques jours avant l’accident.
 
Ce dernier en est venu à cette conclusion en regardant des photographies de l'époque, qui ont été ignoré par les enquêteurs, et où l’on peut apercevoir de « larges marques noires d'environ dix mètres, à l'avant et à droite au niveau de la coque du navire », c'est-à-dire, tout près de l'endroit où le choc avec l'iceberg a eu lieu. 
 
Les experts interrogés ont également admis que les marques présentes sur les clichés seraient bel et bien dues à un incendie, qui serait parti de l'une des cuves à charbon, dans la soute du paquebot. 
 
Senan Moloney avance également que le feu aurait pris sur le chantier maritime de Belfast, c'est-à-dire avant que le Titanic soit mis à l'eau, ce qui aurait donc fragilisé la coque du bateau.
 
Cet incident pourrait ainsi expliquer la vitesse à laquelle le navire a coulé après avoir percuté l'iceberg.
Le journaliste accuse également J. Bruce Ismay, le président de la compagnie ayant construit l’« insubmersible », d'avoir interdit à l'équipage et à toute personne ayant été témoin de l'incendie, de mentionner l'accident aux 2 500 passagers. 
 
Ces révélations fortes faites par Senan Moloney risquent de faire parler, car beaucoup de choses pourraient être mises en cause, comme il le rappelle : Ce naufrage n'est pas seulement l'histoire d'une collusion entre un iceberg et un paquebot. C'est la combinaison de facteurs extraordinaires ayant permis la catastrophe : le feu, la glace et une négligence criminelle ».
Avant de conclure : « Cet incendie était connu de l'équipage, qui a décidé de l'ignorer. Le Titanic n'aurait jamais dû être mis à l'eau ».

Rédigé par Paco Savannah

Publié dans #Découvertes

Repost 0